Nouveaux produits

Editeurs

Je suis un NÉO-RURAL, et vous ?

Publié le : 27/01/2016 01:37:12
Catégories : Les Livres , Transition

Je suis un NÉO-RURAL, et vous ?

Je suis un NÉO-RURAL, et vous ?

- J'ai vécu en ville,
- mes parents ne m'ont pas (ou peu) transmis de savoir-faire de la campagne,
- j'en ai eu marre du bitume et de mon patron,
- j'ai ressenti un manque de sens dans ma vie citadine,
- j'ai ressenti un appel de la nature,

Comme Nicolas Fabre, l'auteur du livre "Mon retour à la terre : guide du néo-rural", vous avez peut-être décidé d'aller vivre à la campagne en développant votre autonomie (alimentaire, énergétique, etc.).

Nicolas explique dans son livre les directions à suivre et les écueils à éviter

Du choix du terrain aux formalités administratives, des types de chauffage économe aux meilleures variétés fruitières à planter, de nombreux sujets sont abordés.
Le livre se concentre sur le choix du terrain et sa prise de possession, l'autonomie alimentaire (végétale et/ou animale), l'habitat, l'énergie.

Voici quelques perles cueillis au gré des pages du livre :

Page 200. "Amélanchier : La variété Thiessen Martin mesure... ses fruits peuvent faire jusqu'à 17 cm de diamètre."
---- Il s'agit bien entendu d'une petite coquille, il faut comprendre que l'amélanche fait 1,7 cm de diamètre, ce qui est déjà une taille de baie fort appréciable ! Connaissez-vous ce fruit délicieux ?----

Page 31. "Je vous recommande vivement les réunions organisées par des mouvements de gauche, certes ils ne brillent pas par leur intelligence et ne s'intéressent qu'en apparence à la campagne, mais leurs militantes sont souvent jolies."
----Merci Nicolas, ta grande franchise t'honore ! La nature serait-elle de droite ? En tout cas elle est émerveillement et beauté, tout comme ces filles...----

Page 351. "La blatte cendrée... est d'un élevage facile.
... Pour nourrir vos blattes, il suffit de disposer des croquettes pour chat... Il est conseillé de déguster les blattes après les avoir déshydratées. Elles ont un goût particulièrement intéressant."
----Évidement, il s'agit là d'un complément d'informations anecdotique et rigolo qui fait suite à la description d'autres élevages plus classiques (poules, oies, ânes...)----

Page 35. à propos des expériences de vie collectives : "Il faut à tout prix éviter les erreurs naïves des hippies des années soixantes-dix qui ne pensaient jamais à établir un minimum d'espacement entre les gens et rêvaient d'une société sans règle, basée sur une sexualité "libre" - idée plaisante, certes, mais catastrophique d'un point de vue pratique."

Page 35. "Il faut sauter le pas, oser se lancer et s'armer de courage, car en y regardant bien, finalement, j'ai tiré mes connaissances de mes lectures personnelles et de ma confrontation directe au travail de la terre."

Page 33. "Je ne saurais donc suffisamment le répéter : rester toute sa vie seul à cultiver des légumes ne sert à rien. On passe son temps à travailler pour s'alimenter et l'on devient esclave de ce qui était censé nous libérer."

Conclusion :

Une première partie dans ce livre très instructive sur le changement de vie que représente le retour à la terre. Son expérience sera bien utile pour éviter les pièges. Une seconde partie plus pratico-pratique sur le choix des cultures, des techniques, des astuces, des remèdes miracles...

Moilamain

Designer-formateur en permaculture
Gérant de la Librairie PermaCulturelle

Partager ce contenu