SUPERMACULTURE : Retours et compléments de règles

Publié le : 30/04/2018 18:37:10
Catégories : Jardinage

Début avril 2018, le premier jeu de société sur la permaculture est apparu dans les chaumières…

J’ai fait quelques parties de SUPERMACULTURE avec des amis. J’ai trouvé le concept du jeu intéressant, car il parvient à mettre en œuvre certains principes et aspects de la permaculture dans un cadre ludique axé sur le jardinage. Ce jeu constitue une bonne première approche de la permaculture par le jardin et donne envie d’en savoir plus.

Durant ce premier mois de lancement du jeu, j’ai reçu plusieurs retours, et notamment sur le besoin de complément au niveau des règles.

J’ai alors creusé la question et je vous apporte ici le fruit de mes réflexions.

Voici quelques suggestions pour agrémenter vos parties.

Règles modificatives des cartes « graines »

Il est apparu à certains joueurs que l’obligation d’associer des légumes sur une même parcelle était parfois difficile (les associations se font grâce aux symboles qui ont des formes et des couleurs identiques).

Je vous propose de supprimer la règle d’obligation d’associer les légumes sur une même parcelle.

Vous pouvez donc ne pas tenir compte des symboles quand vous posez une graine sur une parcelle. La règle d’interdiction de mettre 2 fois le même légume sur une parcelle est maintenue, tout comme le positionnement dans les parcelles irriguées ou ensoleillées en fonction des symboles «
soleil »
et «
goutte d'eau »
.

S'il n'est plus obligatoire d'associer les légumes, vous pouvez toujours tenir compte des associations pour le comptage des kilos de récolte.

Je vous conseille également d’utiliser les tableaux d’associations de légumes que vous pourrez trouver dans n’importe quel manuel de jardinage (ou sur internet), comme support d’arbitrage pour les associations de légumes, plutôt que les symboles figurant sur les cartes « graines ». Vous pourrez ainsi vous familiariser avec les tableaux d'associations de vos livres de jardinage.

Mais attention, si une association présentée comme favorable devait doubler ou tripler vos récoltes, considérez alors qu'une association défavorable devrait les réduire à zéro.

Note perso : dans la réalité, les associations de légumes peuvent difficilement être considérées comme un critère objectif de productivité. Les associations de légumes sont un domaine trop peu étudié (il existe peu d’expériences protocolaires réalisées en plusieurs lieux et sur plusieurs années visant à montrer les effets sur les rendements pour une association de 2 ou plusieurs légumes) pour affirmer que le compagnonnage permet d’augmenter les rendements. Les principaux facteurs qui influent sur les rendements sont : la lumière, l’eau, la fertilité et la vitalité des processus biologiques du sol, et non la proximité d’un autre légume. Pour exemple, une expérience menée en agriculture biologique a montré que pour que la carotte soit protégée de la mouche grâce à la proximité d’oignons, il fallait planter 5 fois plus d’oignons que de carottes : cela ne donne pas plus de carotte mais cela donne des carottes moins abîmées...
Dans ce dossier, vous trouverez 3 tableaux de plantes compagnes. (Attention ! Si vous les analysez en détail, vous découvrirez le manque de consensus qui existe sur le compagnonnage des plantes...)

Règles modificatives des cartes « personnage »

Je vous invite à choisir votre personnage plutôt que de le tirer au hasard. Je propose aussi que les capacités de Andréa Lacotte, Alex Cétifer et Claude Isset deviennent des actions supplémentaires possibles à chaque tour de jeu. En plus de semer sous serre ou en pleine terre, et de récolter, les joueurs peuvent décider ensemble, lors de n’importe quel mois de l’année, de réaliser une de ces actions :

  • construire (ou libérer) une serre
  • défricher une parcelle
  • déplacer toutes les plantes d’une parcelle vers une ou plusieurs autres parcelles

Bien entendu, l’application de l’une de ces actions occupe toute l’équipe pendant tout le mois.

Les cartes de ces trois personnages sont alors retirées du jeu.

Règles modificatives des cartes « évènement »

Carte « Grand vent »

A modifier en : « Les 2 serres sont dévastées par la chute d’un arbre, chaque serre est inaccessible jusqu’à ce que l’équipe les reconstruise l’une après l’autre. »

Carte « Compost frais »

Je vous invite à les retirer du jeu. Ces cartes font varier les récoltes du simple au double, pour contrebalancer la perte de cet effet très (trop) positif sur la réussite de la partie, je vous invite à donner une moindre considération aux objectifs chiffrés choisis en début de partie. Faites ce que vous pouvez, mais essayez de mieux faire d’année en année.

Note perso : il est indéniable que l’apport d’un bon compost joue énormément sur les rendements, cela peut aller du simple au quintuple pour certains légumes et sur certaines terres pauvres. Il est également admis aujourd’hui, grâce aux avancées sur le « jardinage/maraîchage sur sol vivant », qu’il existe des manières de gérer la fertilité et donc les rendements, autrement qu’en passant par l’apport de compost. Les apports de matières organiques sous certaines formes (paillage, engrais vert) peuvent avoir le même effet fertilisant que le compost, mais permettent en plus une meilleure dynamisation de la vie du sol qui engendre par la suite de nombreux autres effets bénéfiques (sur la structuration et la réduction du travail du sol, la gestion de l’eau et des nuisibles, la résilience…).

Carte « Chantier participatif »

A retirer du jeu si vous appliquez la règle modificative des personnages.

Fichier à télécharger et imprimer : Règles additionnelles.pdf

Produits associés

Partager ce contenu