Nouveaux produits

Editeurs

L'encyclopédie des Plantes bio-indicatrices vol. 1

Neuf

Un guide pour diagnostiquer les sols, mais aussi pour découvrir les plantes et leur rôle

Plus de détails

60,00 €

Fiche technique

Auteur(s)Gérard Ducerf
TitreL'encyclopédie des Plantes bio-indicatrices alimentaires et médicinales volume 1
Sous-titreGuide de diagnostic des sols
ÉditeurPromonature
Format20 x 29 cm
Nombre de pages352 pages
CouleurTextes en couleur avec très nombreuses photos
Date de parution (édition originale en 2005)

En savoir plus

Au dos du livre

Depuis leur apparition, les plantes ont colonisé des milieux de vie variés, se sont adaptées aux sols, aux conditions climatiques et même aux pratiques agricoles.

Quel lien y a-t-il entre un champ de coquelicot et les pratiques agricoles passées ?
Pourquoi mon jardin est-il envahit par les liserons ?
Que nous indique le pissenlit quand il est abondant dans les prairies ?
Comment se fait-il que les indications thérapeutiques pour soigner l'homme et guérir la terre soient si proches ?

Autant de questions auxquelles ce livre, le premier d'une série, apporte des réponses.
Il donne une vision globale et dynamique de l'évolution des sols grâce à la découverte des plantes qui poussent spontanément.
Il apporte des solutions claires et simples à mettre en oeuvre pour permettre aux particuliers comme aux professionnels d'améliorer leurs sols.
Les usages médicinaux de chaque plante sont indiqués ainsi que les utilisations alimentaires possibles.
Un cahier de recettes permet de faire ses premiers pas de "cuisinier en herbe" !
Plus de 1300 photos couleurs permettent d'identifier chacune des 284 espèces présentées pour faire ensuite le bon diagnostic.
 

L'avis du spécialiste

Par Moilamain, permaculteur-designeur-formateur

L'encyclopédie des plantes bio-indicatrices est en 3 volumes.

Pour vous dire leur intérêt, je consulte ces ouvrages au moins 1 fois par semaine. Surtout les 2 premiers tomes.

Parce que j'aime comprendre :
- pourquoi cette plante envahit mon jardin ?
- pourquoi trouve-t-on toujours les mêmes espèces dans les terrains vagues ?
- les chardons sont-ils une punition ?
- peut-on lutter écologiquement contre le liseron ?

La bio-indication, c'est la corrélation entre la cause et la conséquence. C'est accepter un postulat très simple : chaque plante possède une utilité qui contribue à l'aggradation d'un écosystème, dans une situation donnée et à sa manière.

Ainsi, une plante nitrophile aime les sols plein d'azote et est chargée, d'une certaine manière, de pomper l'azote avant qu'il soit lessivé et perdu pour la végétation en place.
Mais... l'azote est un nutriment indispensable à toutes les plantes, pas uniquement aux nitrophiles, alors pourquoi les nitrophiles aimeraient plus l'azote que ses consœurs ?

La raison est simple : les plantes se sont spécialisées et ont chacune développé des aptitudes particulières pour capter une ressource particulière. Chaque plante a créée sa niche.

Les nitrophiles sont plus compétitives (étymologiquement : com=ensemble / petitio=demander) pour rentabiliser l'azote par rapport à d'autres plantes, par conséquence, s'il y a beaucoup d'azote sur un terrain, les plantes nitrophiles s'installeront et croîtront plus vite.
En cas de sécheresse, des plantes xérophiles, qui possèdent un pouvoir de succion plus élevé, seront plus compétitives pour capter les infimes molécules d'eau du sol ou de l'atmosphère que les autres plantes ne peuvent attraper.
D'autres plantes parviennent à se développer dans des sols compactés et donc très mal aérés.

Mais dans leur diversité, les plantes sont allées encore plus loin, elles se sont également spécialisées dans leur mécanisme de germination, devenant ainsi sensible à certains états du sol : pollution (datura stramoine), tassement des sols (plantain majeur), salinisation (blette maritime), à la température, à l'hydromorphisme (populage des marais, jonc commun).

L'AIDE que ces plantes bio-indicatrices nous apporte, c'est de nous permettre de mieux comprendre l'état d'un sol et son histoire, et cela rien que par l'observation de la végétation. Pas besoin de payer un laboratoire ou d'être ingénieur pour bénéficier d'une analyse pertinente.

Ces 3 tomes contiennent chacun environ 250 fiches de plantes différentes.
Le volume 1 fait partie de la bibliothèque de tout grand amateur de la nature. Le volume 2 aussi. Le volume 3 commence à devenir un peu plus pointu car il intègre des plantes qu'on rencontre moins souvent que celles des deux premiers tomes. Acquérir les 3 volumes d'un coup représente un coût important, si vous ne voulez qu'un seul volume, je conseille de commencer par le premier.

Pour qui aurait peur de ne pas bien comprendre le fonctionnement de ce système de bio-indication, chaque tome comprend une introduction de 50 pages, que je considère comme des "manifestes" par leur grande pertinence et utilité, et qui explique formidablement bien l'aventure des plantes, depuis la création, les étapes de colonisation d'un sol, les milieux agricoles et leur impact sur la végétation adventive...

Citation du tome 1 :
"La nature pour être commandée, doit être obéie"
Francis Bacon

 
 

À propos de l'auteur

Gérard Ducerf, botaniste de terrain depuis 1979, ancien paysan, partage actuellement son temps entre la réalisation de diagnostics de sol, différentes expertises botanique sur toute la France et la formation pour un large public.

Avis

Donnez votre avis

L'encyclopédie des Plantes bio-indicatrices vol. 1

L'encyclopédie des Plantes bio-indicatrices vol. 1

Un guide pour diagnostiquer les sols, mais aussi pour découvrir les plantes et leur rôle

Accessoires

Articles du blog en relation

7 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...